Promenade Vélo Club Couthuin - since 1984

Sécurité routière et cyclisme

Sécurité routière : Les cyclistes de front ou en file indienne ?

 

Petit rappel bien utile

 

Aujourd’hui, nous parlons d’un sujet qui fâche régulièrement les automobilistes et les cyclistes quand ces derniers roulent à plusieurs, à savoir quand peut-on rouler à deux de front à vélo ?

 

Régulièrement, les réseaux sociaux s’enflamment avec des parutions agressives ou pseudo-humoristiques qui visent les cyclistes qui roulent à plusieurs de front, et qui, pour certains automobilistes, feraient de l’obstruction en ne se mettant pas en file indienne. Dès lors, il est bon de rappeler ce que dit la loi. 

 

Pour commencer, il faut faire la distinction entre les groupes de moins de 15 cyclistes et ceux de 15 cyclistes et plus.

 

Pour les groupes de 15 cyclistes et plus, la réponse est simple : ils peuvent en permanence rouler à deux de front, à condition de rester groupés. De plus, rappelons que ces groupes de 15 cyclistes et plus ne sont pas non plus obligés d’emprunter les pistes cyclables, au contraire des groupe de moins de 15 cyclistes.

 

Pour les plus petits groupes, de 2 à 14 cyclistes, il faut voir si on est en agglomération ou pas.

En agglomération : les petits groupes de cyclistes peuvent rouler à deux de front et ne doivent se replacer en file indienne lorsque la route est trop étroite pour permettre le croisement avec les véhicules venant de face. Mais hors agglomération, les cyclistes doivent se placer à nouveau l’un derrière l’autre lorsque le croisement n’est plus possible, ainsi qu’à l’approche d’un véhicule venant de l’arrière.

 

En agglomération, les cyclistes peuvent donc rouler à 2 de front sans jamais devoir tenir compte du trafic venant de l’arrière. Par courtoisie, rien n’interdit aux cyclistes de faciliter le dépassement des voitures en se rabattant quelques instants sur une seule file. Mais ce n’est pas obligatoire, et il ne faut le faire que si le dépassement peut s’opérer en toute sécurité. Ce qui veut dire notamment que la route ne doit pas être trop étroite. Rappelons qu’il faut laisser un espace d’un mètre en agglomération, et de 1m50 hors agglomération pour dépasser un cycliste. Car c’est évidemment très dangereux pour un cycliste de se faire frôler par une auto ou un camion en mouvement.

 

Donc, du côté des automobilistes et des autres usagers motorisés, la patience est de mise pour éviter des dépassement dangereux. Il faut avoir en tête également qu’en ville, un cycliste dépassé rattrape, et même redépasse très souvent l’automobiliste plus loin dans la circulation. Très peu de dépassements de cyclistes apportent donc un réel gain de temps, autant le savoir…

 

Commissaire Olivier Quisquater

Police de la Route



17/06/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 94 autres membres